Vos avis

Hold up Fiscal

La Pravda

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Archives

Qui se cache derrière I. Morel ?

Adoubée par l’UMP pour les prochaines municipales Isabelle Morel, la directrice de cabinet de JF Bel va devoir livrer une vraie bataille pour gommer son image de parachutée.

"Bonjour, je suis Isabelle Morel. Je suis candidate à la mairie du Vésinet. C'est moi qui suis en photo sur le tract". Souriante mais prudente, loin des grandes tapes sur l'épaule, la candidate (55 ans) joue la modestie à la rencontre des électeurs au milieu des étals d'un marché du centre-ville.

La candidate semble moins à l'aise que Stéphane Berline, dont elle a chipé le rôle, en campagne à ses côtés, qui enchaîne discussions et souvenirs avec les passants.
 

Après un mois de campagne discrète mais active, à raison d'une ou deux réunions tous les soirs, Isabelle Morel tire un premier bilan: "Le Vésinet a perdu l’habitude des maires d'une exceptionnelle valeur qui savent être accessibles", dit-elle, évoquant Alain Jonemann premier magistrat de 1965 à 1995 dont le souvenir est présent chez beaucoup de vésigondins.

"Je sais que nous devons convaincre, mais nous aurions de toute manière fait campagne à fond", ajoute celle qui fut la grande oubliée le soir même des vœux d’Alain-Marie Foy au théâtre du CAL. Le 7 janvier dernier.  Nouveau couac le 9 janvier, lorsqu'une interview télévisée sur Yvelines Première A-M Foy omet de préciser le nom de son « héritière ».

En principe, le candidat de l'UMP ne devrait avoir rien à craindre dans cette ville très riche aux marches de Paris, où Nicolas Sarkozy avait été élu avec 75,71% des voix. Mais cette fois-ci, l'élection aura une saveur particulière. Outre le candidat PS, André Michel, qui se présente pour la 3e fois, 3 candidat divers droite sont dressés face à la pouliche du président.

Chef d'entreprise âgé de 51 ans, dont 45 vécus au Vésinet, Jean Nicolas Bécue se présente comme le "challenger", celui qui n'a rien à perdre.

Médecin généraliste Didier Jonemann n’en démord pas : il a une vision pour le Vésinet.

Robert Varèse entame son dernier combat, celui que ses ennemis appelle le combat de trop. "Quand j'entends Nicolas Sarkozy dire: +pas de pouvoir héréditaire+, +le mérite avant tout+, +les convictions avant les étiquettes+, j'ai l'impression de vivre tout l'inverse au Vésinet", dénonce-t-il. Face à Isabelle Morel, fonctionnaire de la ville voisine, il met en avant sa "connaissance de la ville". Et face au docteur, à l'agenda surchargé, il se dit "disponible à 100%".

"Pour la première fois, ça ne sera pas aussi simple (pour l'UMP), car il y a un groupe de citoyens qui ne supportent plus le manque de démocratie au Vésinet, affirme le candidat PS. Qui nuance aussitôt: "Ici, la société civile est complètement imprégnée de l'UMP. Une grosse machine va se mettre en marche, et tout sera mis en oeuvre pour que JF Bel ne perde pas la face par rapport à celle qu'il a choisi".

Dans ce contexte inédit, Isabelle Morel affiche sa sérénité et des arguments de poids: quoi de mieux, par exemple, qu'un maire travaillant la main dans la main avec le futur président de la ….CCBS

Mais parmi ses propres troupes, certains s'inquiètent, comme cette militante qui veut rester anonyme: "tout le monde dit que ça va être serré. Je rencontre des gens très virulents, en colère contre le parachutage. J'espère que ça va passer".

 

Qui est en réalité Isabelle Morel ?                       La réponse

 

 

Rechercher

W3C

  • Flux RSS des articles

overblog

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés