Vos avis

Hold up Fiscal

La Pravda

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Archives

Voeux du Maire - le 7 janvier 2007

La cérémonie des vœux 

Devant une salle presque comble, les silhouettes diaphanes de ballerines éthérées offrent aux regards les plus désabusés le spectacle gracile de leur art consommé. La rupture n’en est que plus indigeste quand le rideau se relève sur le sujet de cette réunion : les vœux du maire aux habitants. 

Passées les récompenses de circonstance, le maire annonce la couleur : il ne se représente pas, ce qui sauf à être descendu de Sirius pour la cérémonie n’a rien d’un scoop. Et s’il juge nécessaire d‘expliquer pourquoi les vésigondins sont si peu représentés dans cette réunion, c’est pour se féliciter d’avoir fait une exception : un vésigondin lambda sorti de l’anonymat a bien été invité à se joindre à l’aréopage des gens importants. A chacun son pauvre. 

Viennent ensuite les réalisations dont le maire, vésigondin depuis 1953, tient à assumer la paternité. Plus 3% d’habitants donc plus 40% de crèches, plus de sapeur pompiers donc moins d’incidents, moins d’impôts donc moins d’endettements… certaines logiques échappent à l’assistance mais le lieu n’est pas propice à la polémique. 

La culture n’est pas oubliée : Miro, Dali, Victor Hugo et pour terminer une chanson de Bécaud : quel éclectisme. Au passage les candidats à la succession auront compris qu’on ne touche pas aux bijoux de famille sous peine d’infamie : il en est du projet de centre multi activités de la place du marché comme du théâtre de verdure. Les apprentis sorciers sont avertis : «  on ne rasera pas gratis les travaux en cours. »  

Quant aux journaleux, aux colporteurs de calomnies et à ceux qui les lisent, que les foudres de la justice les terrassent. « La justice est équanime quand elle me donne raison, laxiste quand elle me donne tort. Il n’y a qu’une bonne justice : la mienne ». 

C’était du grand Foy, pour la dernière fois. Et ceux, qui s’attendaient à ce que ses amis viennent ensuite l’entourer, le congratuler, le féliciter après ces deux mandats si brillamment remplis, ne purent que constater sidérés que l’édile quittait la scène en solitaire, c’est à dire entouré de tous ses amis.

 

Un(e) conseiller(e) municipal(e)

Rechercher

W3C

  • Flux RSS des articles

overblog

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés